Trésors de mémoire

Titre: 
Trésors de mémoire
Dénomination: 
Création: 
Sarkis , Créateur, France, 2002
Matières et techniques: 
plastique, bois, néon
Mesures: 
H. cm : 184 (boîte) - L. cm : 59,5 - l. cm : 63,8
Fonctionnement et contexte: 
Isucher Ber Frydman, père de Jacqueline Frydman et ingénieur chimiste spécialisé dans les polymères, fonde en 1950 la société de fabrication de jouets en plastique Fryd dans l’Hôtel de Retz. L’entreprise fut, entre 1950 et 1985, le plus gros fournisseur de jouets pour les supermarchés et les distributeurs. Les jouets Fryd s’efforçaient de lutter contre la saisonalisation des ventes de jouets, concentrées autour de Noël, grâce à des jouets en plastique bon marché, le yoyo, le scoubidou, le hula-hoop, le tac-tac, le biberon contenant un liquide imitant le lait, qui disparait lorsqu’on l’incline vers sa poupée, autant de petits produits nommés « sèche-pleurs » dans le language commercial, car ils permettent d’apaiser une colère d’enfant pour une somme modique. Les jouets Fryd ne purent faire face, dans les années 1980, à la concurrence de plus gros fabricants de jouets qui avaient les moyens d’exploiter les possibilités de la publicité télévisées pour les jouets, qui se généralisait. Dans les années 1990, Jacqueline Frydman a transformé une partie des ateliers en espace d’exposition dédié à l’art contemporain, le Passage de Retz. Le Trésors de la mémoire a été réalisé à l’occasion d’un projet de Sarkis destiné aux enfants au Passage de Retz, ateliers comme exposition. Fasciné par les couleurs des jouets en plastique Fryd, Sarkis a mis en place un système pour que les enfants puissent réaliser des aquarelles directement dans l’eau, dans les ateliers où étaient auparavant réalisés des jouets. Les oeuvres de Sarkis, dont Trésors de la mémoire, ponctuaient les différents ateliers proposés aux enfants, servant ainsi de lien avec le passé des lieux.
Numéro d'inventaire: 
2014.144.2
Photographie: 
©Paris, MAD/Jean Tholance Si vous souhaitez utiliser ce visuel, veuillez contacter la photothèque du MAD
Acquisition/dépôt: 
don Jacqueline Frydman, 2014